Quand j’étais enfant, je n’avais ni livre ni jardin ; mais j’avais les bibliothèques municipales et le ciel infini. A présent j’ai tout.

Le chat silence
Le bébé d'Adèle
Le chien jaune avait l'oreille cassée de Marie Murski
Ailleurs jusqu'à l'aube

Poésie de Marie Murski

 

“Pour changer de Clarté” – Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1977;

“Le bleu des rois” – Collection La Coïncidence, Éditions Guy Chambelland, 1980;

“Si tu rencontres un précipice” – Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1988;

“La Baigneuse” – La Française d’Édition et d’Imprimerie, 1989;

“Ailleurs jusqu’à l’aube” – 2019, Œuvre poétique, préface de Christophe Dauphin, Les Hommes sans Épaules éditions.

 

Œuvres en prose de Marie Murski

 

“Le Chat silence” – roman – 2013  Éditions La Taillanderie;

“Cris dans un jardin” – témoignage – 2014  Éditions Cogito. Rééditions : 2015, 2016, 2018 ;

“Le bébé d’Adèle” – thriller – 2017  Éditions Cogito;

“Les orchidées volantes” – roman – 2019  Éditions In 8.

 

Nouvelles

 

“Le chien jaune avait une oreille cassée” – 2017   Éditions Complicités.

Salons du livre, manifestations, conférences et débats prévus en 2020

 

Samedi 25 janvier : petit-déjeuner littéraire, 10h30 à Grand-Couronne : Bibliothèque Boris Vian 5, rue Georges Clémenceau, 76530 – Grand-Couronne

Vendredi 31 janvier : “Cris dans un jardin”, Théâtre + débat, Espace Culturel L’Avant-Scène, Place Aimée Césaire, 7653 – GRAND COURONNE

Dimanche 9 février : Salon du Polar à Forges les eaux, 76276

Samedi 29 février : Salon du livre de Bolbec, 76210

Dimanche 1er mars : Salon du livre de Fleury sur Andelles, 27380

Vendredi 6 mars : “Cris dans un jardin” Théâtre + débat à Bolbec, 76210

Dimanche 8 mars : Salon du livre Le Mesnil Esnard, 76429

Mardi 17 mars : Table ronde lors de La journée du Conseil de l’Ordre des sages-femmes (autour des violences conjugales)

Jeudi 26 mars : “Cris dans un jardin” Théâtre + débat à Carentan, 50099

Dimanche 29 mars : Salon du livre de La Saussaye, 27370

Dimanche 5 avril : Salon du livre de Turretôt, 76280

Dimanche 26 avril : Salon du livre d’Ecos, 27630

Jeudi 14 mai : Conférence sur les violences conjugales, public adolescents, Maison Familiale et Rurale de Routot, 27350

Dimanche 31 mai : Salon du livre « Beepolar » de Epieds, 27730

Dimanche 4 octobre : Salon du livre d’Andé, 27430

Mardi 24 novembre : “Cris dans un jardin” Théâtre+ débat au théâtre de Lisieux, 14100

Vendredi 27 novembre : “Cris dans un jardin” Théâtre + débat au théâtre d’Elbeuf, 76500

Extraits de la revue “Les hommes sans épaules”

Marie Murski s’est tout d’abord fait connaître sous le nom de plume de Marie-José Hamy.

Son premier livre de poèmes, Pour changer de Clarté, paraît en 1977, suivi, trois ans plus tard, par Le Bleu des rois.

 

En 1986, Marie-José Hamy est invitée sur le plateau de l’émission TV Apostrophes, constitué autour de Jean Tardieu.

 

En 1988, paraît le troisième livre, le plus abouti, de Marie-José Hamy : Si tu rencontres un précipice. Marie-José Hamy compte alors assurément parmi les voix émergentes les plus sûres de la nouvelle poésie française.

 

En 1989, paraissent, dans un tirage limité, les poèmes de La Baigneuse. En 1991, Alain Breton, qui dirige Le Milieu du Jour Éditeur depuis 1989, lance la deuxième série de la revue Les Hommes sans Épaules et invite Marie-José Hamy à rejoindre le comité de rédaction, aux côtés de Jacques Aramburu, Claude Argès, Jean Breton, et Henri Rode. C’est dans cette revue, ainsi que dans La Bartavelle, que dirige Pierre Perrin, que Marie-José Hamy publie ses premières proses, quatre nouvelles entre 1990 et 1992.

 

Entre temps, en 1990, lors d’un récital de poésie, Marie-José Hamy a fait la rencontre d’un homme, un physicien, également auteur de cinq plaquettes de poèmes. C’est le « coup de foudre ».

 

Tout sourit à Marie-José Hamy, mais plus pour très longtemps. Elle n’est pas tombée dans les bras de l’amour, mais entre les mains puissantes d’un prédateur pervers narcissique. Amoureuse, elle ne voit pas le piège, ni le chasseur, ni l’affût.

 

A compter de cette période, il n’y a plus d’œuvre.

 

Dans les années 90, on ne parle pas autant qu’à présent de perversions narcissiques : « Il a très vite menacé pour que je cesse de travailler et œuvré pour que je cesse d’écrire. J’ai ainsi laissé le roman que j’avais commencé. Après onze ans sans nouvelles, mes éditeurs me croyaient morte… J’avais des pièces interdites dans la maison, notamment la grande pièce à vivre. Il a éloigné tous mes amis, m’a complètement isolée ; j’ai vécu onze ans sans télévision, sans journaux, pratiquement sans radio, sans téléphone. Mon nom n’apparaissait plus nulle part.

… J’ai mis longtemps à comprendre à quel point j’allais vers la déchéance et la mort. » …

 

Lire + avec la Revue “Les hommes sans épaules”

Marie Murski écrivaine

Projets en cours pour 2020 :

 

  • Ecriture en cours d’un nouveau roman « Mila, polonaise de nulle part » (titre provisoire)
  • Tournage d’un film moyen-long métrage sur mon parcours par le metteur en scène Joël Lefrançois